Edito de Mai : Bienveillance maternelle

Ce mois-ci, les mères sont à l’honneur.

En ces temps d’austérité et de misère surtout morales et idéologiques, outrepassons le souvenir que la fête des mères fut impulsée par le Pétainisme.

Les mères sont à la fois notre héritage et notre avenir.

Que dire de l’amour maternel ? De celui qui façonne l’être en devenir… Qui révèle la confiance indispensable à la connaissance de soi…

Si la mère est un mythe voire une icône dans le domaine spirituel, elle est surtout une réalité transcendée, une incarnation de la vie qui se prolonge, le dépassement de notre finitude par la descendance qu’elle façonne.

Le mois de mai est aussi celui des jours fériés. Chaque année, notre économie prendrait, parait-il, un léger coup dans l’aile…

Rien d’insurmontable toutefois et de culpabilisant . profiter de ces pauses calendaires pour retrouver le sens du collectif, de la famille et reprendre une nouvelle énergie, un nouveau départ.

Comme nos mères confiantes nous l’ont appris, restons bienveillants envers nous-mêmes.

 

Manuel CARE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *